Se libérer du connu et aller vers son étoile

« Se libérer du connu et aller vers son étoile » ces quelques mots, que je découvre sur un site, éclairent mon brouillard ambiant…On est le 17 août, et sans attendre, je m’inscris à ce stage.

J’apprendrais quelques temps après, que je me suis inscrite le jour même d’un désistement, sans le savoir…

J’ai la sensation d’avoir vécu la semaine et le stage le plus intense de ma vie. Après une année bien « chargée », de belles vacances, je sentais qu’il était temps que je me mette en route vers mes projets. Pourgues est venu m’apporter tout ce dont j’avais besoin, exactement au moment où j’en avais besoin.

Quand j’arrive là-bas, que j’entre dans la bâtisse, je vois cet escalier et ces mots colorés qui décorent ces marches….Je me souviens alors que j’ai déjà vu ce lieu. J’avais dit que j’y viendrai, presqu’un an plus tôt. Je l’avais totalement oublié, et là, j’y suis…

Une seule intention pour cette semaine : plonger totalement dans l’expérience, la vivre à fond, sans attente et sans retenue.

Dès le premier soir, je sens que ce que je vais vivre va être intense…

Le premier matin, j’ouvre la porte de la salle de formation, et je découvre le formateur en capitaine… Mon cœur rate un battement, et je sais que le puzzle va se mettre en place.

Plus tard dans la matinée, le rideau est levé, sur un magnifique dessin de bateau… et les différentes composantes de ce que nous allons travailler pour « Devenir capitaine de notre navire ». Je bouillonne à l’intérieur, je ne sais pas ce qui fait que je suis ici, mais je sais que je suis à la bonne place…

Se faire accompagner, prendre le temps pour se reposer toutes les questions, échanger avec de nouvelles personnes, faire de nouvelles expériences. C’est riche !
J’ai beaucoup d’outils, mais le contexte, la stimulation, les partages, j’en ai besoin aussi. Pour aller plus profond, pour surmonter aussi les peurs, et continuer d’avancer.

Pour moi, c’était une expérience unique, et je ne peux que recommander ce stage ! Une merveilleuse de commencer cette année scolaire 2020/2021 qui s’ouvre pour moi vers des aspects plus créatifs…Mais je vous en parlerai en temps voulu !

Et si vous ne savez pas comment j’ai atterri dans ce stage, c’est par ici : http://capitaine.aureliecasties.fr/suivre-le-vent-ou-naviguer-a-l-intuition/

3 commentaires sur “Se libérer du connu et aller vers son étoile”

  1. Bonjour ,
    2020 : la météo ainsi que les conditions de navigation n’étaient pas terribles .
    Rester sur le « Devenir capitaine de son navire  » me fait tristement sourire comme si le moment n’était pas – enfin – après une  » superbe  » voie d’eau de revenir les pieds sur une terre ferme , vers un nouveau voyage/projet …laissant le « navire » à d’autre , abandonnant le  » capitaine  » à ceux qui se la joue marin …prenant le large du statut groupie … en filigrane
    … bonne route 😊

      1. Devenir capitaine de son navire est une métaphore que j’ai « créé » (ou repris finalement, puisque je me rends compte que d’autres la partagent), pour mon travail de fin d’études en psychologie positive, elle devenue assez naturellement le titre du TEdx que j’ai fait en 2017. Mon souhait était de partager les recherches scientifiques qui nous permettent de développer le pouvoir d’agir.
        J’ai eu la chance de goûter un peu à cette vie sur la mer, même si elle ne représente pas pour moi mon idéal de vie. Etre sur un bateau est donc plus une coincidence, que le but de ce blog.
        Il est très possible que je retourne sur un bateau, dans les conditions qui seront les miennes…mais de toutes manières le message du blog n’est toujours pas ici… Je suis le capitaine de mon propre bateau, et ce que je souhaite partager à travers ces lignes c’est que nous pouvons tous devenir le capitaine de notre propre navire, en suivant notre étoile, que ce soit sur mer, sur terre, dans notre quartier ou à l’autre bout du monde. Le monde est vaste chacun à sa place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *