Une histoire de voiture, d’avion…et de lâcher prise !

Ces derniers jours ont été marqués par des émotions intenses et variées. Une histoire de voiture pas plus intéressante qu’une autre, mais qui m’a amenée à constater une fois de plus la force du lâcher prise. Je m’explique, lorsque j’accepte une réalité qui n’est pas confortable, que je lâche prise sur ce qu’il adviendra,  l’univers me le rend bien ! Alors que toutes les fois où j’ai essayé envers et contre tous, de contrôler, maîtriser quelque chose sur lequel je ne pouvais rien, la situation ne s’améliorait pas !

Et dans cette situation inconfortable d’un problème de voiture (situation qu’on a la chance de tous connaître) m’a permis de savourer plus intensément,  quelque chose qui est devenu normal : me rendre en toute liberté, et sans inquiétude, où je veux et quand je veux.

En juin, lorsque j’ai pris l’avion pour aller en Polynésie, dans la file d’embarquement, un agent me demande le papier de l’ESTA. A ce moment-là, je le regarde incrédule et regarde la personne avec qui j’avais commencé à discuter dans la file Je découvre alors qu’il me faut un papier pour transiter par les États-Unis. A aucun moment, je n’ai été au courant de cela. L’agent me dit alors que je peux le faire par internet et que ça peut prendre 20 minutes. Je me mets sur un côté, j’essaie de faire ça depuis mon téléphone. Bien sûr avec le stress, je n’arrive à rien même pas à lire posément les consignes, comme je le dis toujours à mes étudiants ! Bref, je finis par y arriver, mais je dois attendre la validation pour pouvoir embarquer. A ce moment-là, le stress est à son maximum. J’imagine déjà mon voyage s’écrouler, je me demande  alors si j’ai bien saisi ce qu’il faut,  etc. Je rencontre à ce moment-là, deux sœurs, partenaires de cette même galère qui ont mis toutes leurs économies dans ce fabuleux voyage. Je me mets alors à actualiser frénétiquement la page de réception de mail. Plus le temps passe, plus nous approchons de la fin de l’embarquement, plus le stress monte. Ma comparse de galère me dit que si ce n’est pas accepté à temps, elles ne pourront pas partir puisqu’elles ont mis leurs dernières économies dans le voyage. Je vois mon voyage s’écrouler et je m’imagine alors passer ces deux mois en métropole. Mais quelque chose ne sonne absolument pas juste. Et là, la décision est prise en une fraction de seconde, si je n’ai pas le document à temps, je reprendrais un billet aller dans les prochains jours. Je pense qu’il n’a pas dû se passer plus de 5 minutes à partir du moment où j’ai pris cette décision, et où j’ai lâché sur ce qu’il devait arriver, sur ce que ça me coûterait ….avant de recevoir la confirmation de l’ESTA.

Alors on m’a souvent dit « LÂCHE PRISE ! » et j’ai souvent répondu « plus facile à dire qu’à faire » : comment on lâche prise ? Qu’est-ce que ça veut dire ?
Ça veut dire accepter ce qui est, accepter ce qui se passera et dont je n’aurais pas forcément le contrôle.
Alors je crois que j’ai trouvé ma béquille pour lâcher prise. Alors j’essaie d’identifier ce qui me pose le plus problème. Je trouve une solution si c’est possible. Une solution qui soit convenable pour me tranquilliser. A partir du moment où j’ai fait ce que je pouvais, ce qui était en mon pouvoir alors je lâche. Dans mon corps, c’est réellement comme si je lâchais une prise, je détends les tensions. Selon le niveau de tension, cela peut prendre du temps. En fonction de mes besoins, je vais chercher dans ma boîte à outils : faire du sport, méditer, lire, me souvenir d’un moment heureux…
Dans mon corps, c’est réellement comme si je lâchais une prise, je détends les tensions. Je me focalise sur ça, j’essaie de lui donner plus d’importance…et ça devient de plus en plus naturel !
Cette semaine, l’univers m’a bluffé dans la rapidité de la réponse qu’il m’a envoyée. Alors que je comptais en semaine le temps où je me retrouverai sans voiture, tout était résolu. J’en ressens une profonde gratitude, pour l’énergie que cela va m’économiser, mais aussi pour le message qu’il m’a envoyé.

En train écrire cet article, je tombe sur cette vidéo et je trouve qu’elle illustre tout à fait bien, ce que j’expérimente et je vis : https://www.facebook.com/NouvoFR/videos/2261036354112175/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *