Vivre dans un écovillage

Je suis arrivée le 20 septembre à l’écovillage des 3 sources, après avoir pris des routes de plus en plus petites, puis être rentrées dans une fôret, j’ai découvert ce lieu, qui serait ma résidence pour les 2 prochains mois.

Bâtiments en pierre, bois présent partout, la forêt tout autour, les ânes à proximité… Je découvre le lieu avec mes compagnons de stage, nous allons vivre ensemble une semaine de stage qui s’intitule « plongée en écovillage« . L’objet de ce stage est de vivre l’expérience de l’écovillage, d’expérimenter les différentes problématiques autant relationnelles que juridique ou qu’organisationnelle (cuisine, ménage, travaux… : nous devons tous gérer en collectif.) Les âges, les professions,les caractères les projets sont multiples et variés, mais nous vivrons tout cela ensemble.

Cet écovillage a à la fois une volonté de construction et rénovation écologique, une réflexion et expérimentation sur le collectif et les modes de gouvernance (depuis quelques mois, c’est avec l’holacracy que l’éco-hameau est géré) et sur le travail personnel et relationnel. Une part importante est aussi donc de prendre soin de soi : un sauna, un jacuzzi, une cabinet de thérapie ou encore une salle de méditation sont présents sur le lieu.

Après une semaine de stage où nous avons profité de tout ce que le collectif peut apporter de bon, et à peine entraperçu les difficultés qui pourraient émerger de vivre réellement ensemble, les autres s’en vont retrouver « leur vraie vie ». Comme beaucoup le disent. Dans cette période particulièrement difficile, quitter l’écovillage, c’est comme s’extraire d’un cocon.

Je me sens particulièrement chanceuse. Je ne quitte pas la bulle, je ne dois pas me faire violence, je reste ici. Et même mieux que ça, je réalise un de mes rêves. Il a occupé de nombreuses heures de vagabondage cérébral. Le matin, je me lève sans réveil à la lumière du jour. J’ai toujours trouvé qu’il n’était pas naturel de se lever de nuit. C’est donc le premier principe adopté. Je commence ma matinée par un peu de méditation, dans cette salle dédiée au silence, mes pensées s’apaisent plus facilement. Ce n’est pas le seul temps de silence dans ma journée, mes pensées de choses à faire ne m’assaillent donc plus à ce moment-là. Puis je vais dans la salle « pas-sage », une grande salle au parquet de bois. Je mets la musique et je fais les mouvements que mon corps demande, un simple réveil du corps, une danse, des étirements. Je me mets en mouvement. Puis je rentre dans ma maison, pour m’installer à mon petit bureau, vu sur la cour…Ici, j’écris…j‘écris comme je l’ai rêvé, en buvant mon thé, bien au chaud alors qu’il pleut à l’extérieur. Bien sûr, le froid est moins glamour que dans mes rêves. Mais je suis là, je suis en train de le faire. Je ne me pose pas la question de l’après, je le fais.

L’après-midi, je profite de l’extérieur même si la météo n’est pas très engageante, il y a au moins une éclaircie. J’ai choisi de continuer à aider pour les travaux à l’extérieur (comme pendant le stage), faire de l’exercice, apprendre de nouvelles choses…ou je vais me ballader, découvrir de nouveaux chemins, faire un peu d’exercice.

Je me réattèle à l’ordinateur pour ma formation de naturopathie en fin de journée, quand le temps donne envie de retourner au chaud. En fonction du jour de la semaine, nous avons un temps en collectif : réunion d’organisation, méditation collective, sauna ou apéro ;).

La routine permet de donner un cadre d’avancer dans les projets, mais elle n’est pas immuable et c’est un plaisir de pouvoir suivre l’inspiration, écrire plus, ou écouter son corps et se reposer. Goûter ce rythme est une expérience qui reste hors du commun pour moi. Presque 3 mois que je suis mon rythme. J’ai l’impression que jamais je ne voudrais réaccélerer Mais au fond de moi, je sens un enjeu. Celui d’arriver à concilier un rythme plus humain et une vie qui n’est pas forcément hors du temps, avec la réalisation des projets qui sont réellement importants pour moi.

2 commentaires sur “Vivre dans un écovillage”

  1. Merci pour ton partage. C’est précieux d’avoir ce retour sur ton vécu « de l’intérieur » et de savoir que cette expérience nourrit tes rêves et ton chemin de vie.
    Régale toi bien 🙏😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *